ecolo FR - Comment vraiment voyager écolo ?

1 3 - Comment vraiment voyager écolo ?2 facebook 2 - Comment vraiment voyager écolo ?3 twitter 2 - Comment vraiment voyager écolo ?4 insta 2 - Comment vraiment voyager écolo ?5 pinterest 2 - Comment vraiment voyager écolo ?6 hellocoton 2 - Comment vraiment voyager écolo ?englishavailable 1 - Comment vraiment voyager écolo ?

En voyage, on est toujours en mouvement. Qui plus est, il faut s’adapter aux règles de chaque pays en matière d’écologie. Par exemple, la Nouvelle-Zélande est malheureusement bien loin de l’idéal écologique auquel je pensais.

Comment un aussi beau pays peut-il se négliger à ce point ? Le recyclage est peu présent et même les communautés que je pourrais qualifier « d’hippie » sont rarement écolos. Les maisons sont très mal isolées, et donc usent de beaucoup de bois ou de charbon pour se chauffer par exemple.

Et moi, comment je fais dans tout cela ?

J’ai heureusement quelques petites astuces qui me permettent de continuer ma démarche écolo durant mon petit trip. Je vous les partage ci-dessous :

1 : Etre végétarienne 

vegetarienneEtre végétarien c’est aussi un acte écologique fort. L’industrie de la viande, ce sont des milliards d’eau gaspillées ( 1 steak équivaut à 2 mois de douches ), des fôrets rasées pour le soja ( 90% des industries en europe importent leur soja ) et toute la pollution qui va autour. ( Même si le plus important c’est surtout éviter une mort inutile ).

Les faits sont aussi là,  je me sent en bien meilleure santé depuis que je suis veggie.

 

2 : Installer Ecosia comme moteur de recherche par défaut.

ecosiaSaviez-vous que surfer pollue ? Et chaque recherche google consomme 5 à 10Gr. de CO2. Pour palier à cela, vous pouvez installer un autre moteur de recherche  ( Ecosia, lilo ou ecogine ) qui redistribue ses gains dans des causes écologiques ( contrairement à google qui ne le fait pas ). J’ai choisi Ecosia pour la reforestation. Chacune de mes recherches ou de mes clics sur des liens sponsorisés plantent des arbres. Disons que ça compense un peu le coût de mon surf …

3 : Goodeed 

goodeedFaire des dons gratuitement pour certaines causes juste en regardant des vidéos ? C’est possible et Goodeed l’a fait ! Le principe ? On clique sur une courte vidéo de 20 secondes et l’argent de la publicité va à des œuvres. caritatives. Leurs graphismes sont beaux et leur site web/ app facile d’utilisation. J’ai mis un rappel pour faire mes 3 dons quotidiens. Je fais généralement des dons pour la plantation d’arbres en inde ou pour offrir des repas ou de l’eau aux déshérités.

4 : Trier mes déchets dès que possible.

Hélas, en Nouvelle-Zélande, il n’y a pas beaucoup de poubelles de recyclage. Dans les grandes villes on peut en trouver près des visiter center, mais rarement dans les petites. Du coup, c’est un tri une fois sur 6.

5 : Acheter mes légumes sans sac, direct dans le caddy au supermarché.

capsicum - Comment vraiment voyager écolo ?En Nouvelle-Zélande, c’est plastique à tout va ! Dans les supermarchés, les caissières mettent directement vos achats dans les plastiques. Et pour les fruits et légumes c’est pareil, des sachets en plastique partout. Du coup, je prends juste mes légumes sans sacs et c’est pesé à la caisse. (De toute façon ils sont quand même lavés par la suite ).

 

6 : Acheter des sacs durables pour faire ses courses

sac reutilisablePareil que le point plus haut. Ils sont tellement habitués à utiliser des sacs en plastique, que trouver des grands sacs durables pour les courses relève un peu de l’exploit ! Mais il est possible d’en trouver quand même dans les supermarchés, même si souvent ils sont petits et peu solides. Toutefois à force de regarder à chaque passage en caisse j’ai réussi à trouver de grands sacs réutilisable !

 

7 : Réaliser un frigo du désert pour notre Van

Voir mon article ICI pour savoir comment construire le votre. Pour 20$ il est possible de se faire un petit frigo en terre cuite, sans électricité et pourtant super efficace ! Super utile pour nos fruits et légumes dans le van, qui tiennent plus d’une semaine nickel grâce à ce petit frigo qui nous vient des pays desertiques.

8 : Je verse tous les mois 7€ au WWF

wwfOui  7€ ça peut sembler peu, mais c’est ma petite contribution depuis quelques années. Comme ça, ça n’étrangle pas mon portefeuille et je fais ma BA du mois. Si vous souhaitez aussi faire votre don mensuel au montant de votre choix, n’hésitez pas, cliquez ici.

( Votre don est déductible d’impôts des 45€ par an ).

 

9 : Pour faire ma toilette, j’utilise des accessoires écologiques

soapPas de gels douche aux ingrédients cancérigènes et aux flacons plastiques, j’utilise un bon savon naturel. Je l’achète au marché pour éviter les emballages, 100% naturel et 100% écologique.

J’ai aussi une brosse à dents compostable, des cotons démaquillants lavables. Très écolo et très abordables finalement …

 

10 : Quelques accessoires zéro déchets

Pailles inox et mouchoirs en tissus par exemple.

11 : J’achète d’occasion sur tradme ou en magasin de seconde main

Une seconde vie pour ces objets, et une belle économie pour moi. Puis surtout, un peu de répit pour la planète. Trouvez un exemple sur mon article sur comment économiser en Nouvelle-Zélande.

12 : Je supprime chaque mail reçu non indispensable ( presque tous au final 😀 )

gmail - Comment vraiment voyager écolo ?

Les mails ont aussi un poids écologique. Chaque mail équivaut à 19 gr de CO2 rejeté dans l’atmosphère.

Alors imaginez votre boite mail que vous n’avez peu être …. Jamais vidée ?

 

 

13 : Je me désabonne des newsletters

Au final ce sont souvent celles que je n’ai pas demandées en m’inscrivant quelque part. Hop du coup, je zappe et j’economise du CO2.

nature

Et voilà toutes mes petites astuces écolo 🙂

Cela vous a-t-il aidé pour votre voyage ? En avez-vous d’autres?

Si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux 🙂

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id, dolor. tristique id ipsum et, Donec mattis ut quis, ultricies